Vous étiez bien décidée à éviter les excès alimentaires et à maintenir vos efforts...

Ce mi-cuit au chocolat qui vous paraissait pourtant si gourmand, vous vouliez vraiment vraiment lui résister

Vous étiez déterminée et vous vous sentiez forte... les 30 premières secondes !😂

En réalité… C'est beaucoup plus facile à dire qu'à faire. 

Et je crois qu'on connaît toutes les deux la fin de l'histoire...

Il faut dire que c'est pas toujours facile de résister, pas vrai ?

La tentation est présente CHAQUE jour !

À chaque goûter des enfants, à chaque invitation, à chaque sortie...

Mais je vous rassure.

Un petit craquage alimentaire arrive à tout le monde. Alors inutile de culpabiliser, de s’infliger les pires noms d’oiseaux ou de vouloir tout abandonner. 

Comme vous, j’adore les gâteaux au chocolat (#chocoaddiction je plaide coupable ✋🏻).

Et il m'arrive parfois de faire des écarts...

Mais est-ce que j'en profite pour tout abandonner et finir le paquet de Snickers glacés du congelo ? 

Non, évidemment !

Aujourd'hui, j'ai envie de vous partager 5 conseils que j'applique pour repartir du bon pied après un écart alimentaire et ainsi arrêter de culpabiliser

C'est parti !

Pourquoi j’ai craqué pendant mon rééquilibrage ?

Cette question, toute femme au "régime" ou en rééquilibrage alimentaire se la pose.

Pourtant, si vous reprenez en main votre alimentation, il est souvent difficile de rester motivée sur le long terme et de tenir votre programme nutritionnel dans la durée.

Et c’est normal !

Au début, vous êtes pleine d’entrain, prête à tout pour perdre vos satanés kilos

Et puis, plus le temps passe, plus les vieilles habitudes tentent de remonter à la surface et le mental est mis à rude épreuve.

Finalement, vous avez craqué ?

OK. Avant de tout abandonner et de noyer votre défaite dans un pot de Hag** D** vanille noix de macadamia caramélisées format XL, lisez-bien ce qui suit.

Ce n’est pas parce que vous avez craqué pendant votre rééquilibrage ou que vous vous faites un petit plaisir une fois par semaine que vous n’aurez pas de résultat ! 

Et je vais même aller plus loin.

Si vous avez craqué, c'est certainement que vous aviez  une « bonne » raison de le faire !

Comment ça ? 

Je vous explique :

excès alimentaire

En fait, il y en a plusieurs raisons qui peuvent expliquer votre petit craquage.

1/ Vous commencez un régime : 

J’avoue que l’idée de craquer ou prendre du poids parce qu’on fait attention à sa ligne est assez saugrenue.

Pourtant, votre corps subit un sacré changement d’habitude et ce, parfois, du jour au lendemain !

Cela prend du temps de prendre conscience de la sensation de satiété et d’être à l’écoute de sa faim physiologique et non émotionnelle.

Surtout lorsqu’on s’impose des régimes trop restrictifs !

Du coup, vous devez parfois attendre plusieurs semaines pour réguler les quantités et manger en fonction de votre faim et non de vos anciennes habitudes.

2/ Vous ne mangez pas à votre faim : 

Peut-être avez-vous réduit drastiquement vos portions pour perdre du poids plus rapidement ? J’ai le regret de vous dire que c’est le meilleur moyen de faire des excès alimentaires.

En effet, à force de frustrations, vous finissez par vous rattraper à coups de grosses crises de boulimie et c’est compréhensible.  

Qui aime la frustration honnêtement ?

3/ Vous mangez n’importe quoi : 

Ce n’est pas parce que vous avez drastiquement réduit vos portions de junk food ou produits industriels que vous allez résoudre le problème.

Il faut vraiment habituer votre corps à manger des repas équilibrés et le moins transformés possible.

Vous devez veillez à apporter les bons nutriments à votre corps

C’est seulement avec de bonnes habitudes alimentaires que votre organisme enverra un signal plutôt sympathique  à votre cerveau.

Du type, "Ne m’embête plus jamais avec tes envies de chips et de biscuits !"

4/ Vous êtes une mangeuse émotionnelle : 

Trop de stress, de fatigue, d’ennui ou de colère…

Vos émotions influencent votre appétit et vous donnent envie de sauter sur une tablette de Milka au chocolat au lait.

Vous sentez le vécu ?

Dans ce cas, je vous conseille de lire mon article consacré à la faim émotionnelle. Je vous apporte des solutions simples et efficaces pour vous sortir de ce cercle infernal...

Comment rattraper un craquage alimentaire ?

Avant de vous révéler mes 5 conseils pour repartir de plus belle après un « j’ai mangé n’importe quoiiiiii 😭», je dois d'abord insister sur une chose :

« Craquer » n’est pas forcément dû à une faiblesse ou un manque de motivation.

Il est réellement nécessaire que vous fassiez l’état des lieux de votre état physique et émotionnel général, AVANT d’adopter un rééquilibrage alimentaire sans frustration.  

Pour ça, prenez vraiment le temps de noter dans un carnet, pendant environ 10 jours :

  • tous vos comportements alimentaires ;
  • vos repas ;
  • les émotions liées à la prise de nourriture ;
  • les évènements qui peuvent précéder vos “craquages”...

Ainsi, vous aurez une vision beaucoup plus nette de votre situation.

Et il sera plus facile d'identifier où peut se situer le problème.


Maintenant que c’est fait , voyons concrètement “comment se rattraper après un excès alimentaire ?”

craquage alimentaire

1-    On arrête de culpabiliser

Et voilà, le braquage de votre frigo vous a rendu complètement chamallow.

Roulée en boule sur le canapé, vous ne voulez plus jamais entendre parler de ce fichu rééquilibrage alimentaire 😭!

STOOOOOOP !

On reste forte et on relativise !

Oui, c'est vrai.

Tous les régimes et programmes nutritionnels sérieux comptent sur le temps et la constance pour faire leur travail.

Adopter un équilibre alimentaire sain prend du temps et les mauvaise habitudes sont durs à chasser. C'est ainsi fait.

Et craquer, "échouer" fait intégralement partie du processus.

Le plus important, c'est de ne pas trop culpabliser (l'hormone du stress est la pire ennemie d'une parte de poids). ​

Vous avez apprécié cette délicieuse pâtisserie ? Parfait !

Alors, on souffle et on arrête de se maudire, OK ?

C'est totalement contre-productif.

Ce qui compte, je le répète tout le temps, c’est le juste équilibre.

Manger sain 100% du temps 365 jours dans l’année, ce n’est clairement pas humain !

Alors relax...

2-    On compense avec raison

Ce que je m’apprête à vous dire doit rester gravé comme de la pierre dans votre mémoire !

Ne sautez jamais de repas ! JAMAIS !

Vous risqueriez de passer directement par la case “fast-food” en rentrant des courses.

En revanche, vous pouvez compenser de manière efficace en privilégiant des aliments sains et peu transformés au prochain repas :

des œufs durs, des légumes (peu caloriques et riches en fibres) et un yaourt nature (sans sucre, dois-je vraiment le préciser ?). 

Ce petit repas « anti-culpabilité » peut également faire l’affaire en amont d’un "Cheat Meal" planifié.  

3-    On se bouge contre la culpabilité

Allez, maintenant, il est temps d’enfiler votre tenue de sport

Objectifs ?

  • réduire l’écart entre vos apports et vos dépenses caloriques ;
  • oublier au plus vite ce sentiment de culpabilité ;
  • provoquer la sécrétion d’endorphine pour booster votre bonne humeur !

Pensez également à bien vous hydrater, même en dehors de vos séances de sport en buvant un verre d’eau à température ambiante au réveil.

Cela vous permettra de conserver un bon métabolisme, d’éliminer les toxines, mais aussi d’être moins ballonnée.

4-    On dort comme un bébé

C’est prouvé, le manque de sommeil augmente le taux d’hormones responsables de la faim. Dormir entre 7 et 9 h par nuit réduit la tentation de grignoter à toute heure de la journée.

Pour maintenir vos efforts et rester en pleine forme, pensez à inclure cette routine bien-être dans votre quotidien.

5-    On s’organise au maximum

Quand on est passionnée de cuisine, tout nous pousse à la tentation... 

Peu à peu, la frustration s’installe, c’est normal. 

Pour chasser ce sentiment, il est important d'établir ses menus à l'avance et de les suivre scrupuleusement.

Grâce à cette planification, vous n’aurez acheté que le strict nécessaire et vous pourrez cuisiner des encas healthy.

Brownie sans beurre, tartelettes au citron ou muffins healthy aux pépites de chocolat ...

Vous avez l’embarras du choix pour « craquer » sans culpabilité ! Alors on en profite 😉.



Cette article vous a plu ?

Alors, je vous invite à le partager ou à l’épingler sur votre tableau Pinterest pour ne plus jamais oublier que craquer n’est pas une fatalité !

Safiya